Archives par mot-clé : Jura

Un cépage, un jour…

Le Savagnin

Synonymies : Savagnin jaune, savagnin blanc, savagnin vert, sauvagnin, sauvagnien, sauvanon (Arbois), sauvoignin (Salins), savoignin, sauvagnun, sauvagneux, naturé, feuille ronde (Arbois et Poligny), natura blanc, vert et jaune dans le Jura, sauvagnin dans le Doubs, gentil blanc, naturel à Arbois, fromenteau, fromenté, fourmenteau, fromenté blanc par analogie à la couleur du blé, bon blanc à Besançon, blanc brun à Salins, viclair dans le Doubs, blanc court, millegran, servoyen blanc, servoignier dans l’Avallonnais, svénié dans l’Aube, vigne blanche ou vigne du Maréchal à Bouix (Côte d’Or) en souvenir du Maréchal Marmont qui l’aurait rapporté de Hongrie ; traminer, edler weiss, weisskloevner, weissedler, gelbedler, noble vert, edel traube (noble grappe), weiss frenschen en Alsace ; dreimanner, marzimmer, frentsch, tokayer, weisser traminer, dreipfeenningholz, christkinlestraube, kleiner traminer, frankisch, kleinbraun, fleischweiner en Allemagne ; nurnberger en Syrie ; malvoisie au Tyrol, forment en Hongrie ; païen dans le Valais, heida ou aidant dans le Haut-Valais suisse, heidenwein.

Cépage de cuve blanc, cultivé en France, en Suisse et en Autriche

Le Savagnin serait originaire de la ville de Tramin dans le Tyrol Italien et se serait répandu en Suisse et en Allemagne (Palatinat, Wurtemberg) avant de gagner l’Europe centrale et la France (plus particulièrement la Franche-Comté). Il a été classé recommandé dans l’Aube, le Doubs et le Jura.

En France, la culture du savagnin est en progression, avec une présence quasi exclusive dans le Jura. En Italie, il se rencontre un peu dans le Frioul et la Vallée de l’Adige. Il reste cultivé en Autriche mais a disparu d’Allemagne au profit du gewurztraminer. En Suisse, dans le Valais, la culture du païen s’étende de Rarogne à Visperterminen, vignoble qui culmine à 1000 mètres d’altitude, soumis régulièrement au foehn qui permet la maturation du raisin à cette altitude.

Dans le Jura, le savagnin est à l’origine du célèbre vin jaune du Jura (notamment le Château Chalon), vin qui se conserve longtemps et dont les arômes et la minéralisé n’est pas sans rappeler celui du Jerez. Il produit de bons vins de garde, généreux, au parfum agréable.

(cf. Dictionnaire Encyclopédique des Cépages, Pierre Gallet, 2000)

Merci aux tables jurassiennes…

Auberge de Chavannes… Humainement gastronomique.

Chez Michel Bejeannin à Courlans, Tout est découverte… saveurs, authenticité et chaleur humaine que l’on retrouve dès les premières élaborations de ce menu gastronomique…

Les plats qui suivent un chromatisme de la chaleur traduise une maîtrise de cuisson extraordinaire dans un respect des saveurs et en suivant des accords mets-vins qui détonnent par leur diversité et leur harmonie.

S’en suivent des douceurs tout en légéreté traduisant une excellente maîtrise de l’exercice en nous laissant sur une sensation de plaisir et d’équilibre.

Une adresse à suivre sur Courlans… avec à remarquer une orientation de la carte des vins vers des vins libres, et naturellement sains pour le corps et l’esprit.

Aux Dix Vins ou un coup de fraicheur gastro à Lons Le Saunier

Souvent lors de mes déplacements gastronomiques, je recherche comme un forcené un juste équilibre entre authenticité, qualité et prix juste. Il est étonnant de constater que cette équilibre est de plus en plus difficile à rencontrer. Cependant, il y a de cela quelque temps à mon retour de mon périple américain, j’ai découvert une adresse gastronomique sur la ville de Lons Le Saunier des plus intéressantes. A côté des offres de cuisine de terroir où une bonne place est laissé aux plats puissants, typiques du Jura, à base de fromages et de produits régionaux, nous voilà en présence d’une offre gastronomique diversifiée à base de fusion de saveurs originaires de différentes contrées où le palais gourmet saura reconnaître la valeur du chef cuisinier, Franck Pothieux. A chaque fois que je me rends dans ce restaurant, je reste subjugué par la qualité gastronomique présente dans les petits plats appelés “tapas” comme en Espagne. On se régale de ces petites portions à base de produits fins réalisés à base de produits frais et de qualité : Poulet à l’indienne, Méli-mélo, beignets de calamars, Emincé de bœuf au Saté…

A côté des ces tapas qui invitent à la diversité, la nouvelle carte propose des plats qui vous invitent à un extraordinaire voyage gastronomique : cassolette de gambas et moules, porc au caramel façon chef, wok de nouilles chinoises au poulet mariné.

En outre cette offre pour les palais les plus exigeants est accompagné d’une sélection de 40 vins, sélectionnés par Franck et remarquablement conseillés par Florence en Salle: à côté des classiques régions viticoles comme la Bourgogne, la Vallée du Rhône ou le Languedoc, est mis en avant des petits vignobles comme La Savoie et le Jura et toujours dans une reflexion biodynamique assumée.

Enfin pour les fans de diversité, la possibilité de déguster tous ces vins au verre est une option supplémentaire qui permet d’apprécier l’excellent travail des domaine avec lesquels collabore Aux Dix Vins.

En un mot, une adresse à ne pas manquer sur Lons Le Saunier : 9 rue Traversière.