AOC Bugey

Dans le département de l’Ain, le vignoble du Bugey occupe les basses pentes des monts du Jura, depuis Bourg-en-Bresse jusqu’à Ambérieu-en-Bugey. Il est implanté sur une grande variété de sols marneux et argileux ou calcaires. L’encépagement reflète la situation de carrefour de la région. Parmi les cépages, notez la présence du poulsard jurassien qui entre dans les vins mousseux rosés de la région de Cerdon, élaborés selon la méthode ancestrale. En blanc, la roussette du Bugey célèbre le cépage altesse. Le célèbre gastronome Anthelme Brillat-Savarin, qui naquit à Belley en 1794, fut un défenseur des vins du bugey. AOVDQS depuis 1958, bugey est devenu AOC en 2009.

Potentiel de garde : Rouge et blanc tranquilles  2 ans ; Rosé et effervescents : à boire jeunes.

Cépages : Aligoté, Altesse, Chardonnay, Gamay noir, Jacquère, Molette, Mondeuse, Pinot noir, Poulsard, Roussette

La robe pourpre des rouges est somptueuse. Une jolie robe ambrée pour les blancs. Les vins effervescents de Cerdon présentent de fines bulles. En nez, Le bugey rouge offre des notes de fruits rouges, de baies sauvages, des fragrances de cuir et de cacao. En blanc, le vin est frais et ouvert. Apparaissent quelques notes grillées ainsi qu’une nuance mentholée. Les fruits blancs et une pointe briochée agrémentent les vins mousseux.Bouche d’une extraordinaire présence, dans les vins rouges, la matière est épicée et évolue vers la réglisse. En blanc, la bouche est assez longue et vive. Elle exprime des arômes grillés. Les vins mousseux de Cerdon possèdent un titre alcoométrique faible (8 % vol.). Leur palais est rond.

Accords : Viande rouge ou blanche, fromages (reblochon, mont-d’or, tomme de Savoie).

Caviste Vin bio et Nature à Lons le Saunier