AOC Bourgogne

La Bourgogne viticole s’étend du nord de l’Yonne (Joigny) au sud de la Saône-et-Loire (Pouilly-Fuissé, Saint-Véran), sur quelque 300 km. Elle couvre des départements proprement bourguignons et quelques cantons du Rhône, mais le Beaujolais a pris ici son autonomie. Le pinot noir, cépage bourguignon par excellence, produit les plus grands crus rouges du vignoble (romanée-conti, chambertin, corton), mais aussi les bourgognes rouges et rosés. Le bourgogne blanc, issu du chardonnay, est récolté sur l’ensemble du territoire régional, au sein d’aires de production strictement délimitées. Les étiquettes de l’appellation portent parfois le nom du lieu-dit (le climat) sur lequel le vin a été produit.

Type de vins : Blanc, Rosé, Rouge

Potentiel de garde : De 2 à 5 ans pour les vins rouges et les vins blancs, pour les vins rosés : à boire jeune.

Cépages : Chardonnay, Pinot noir.

Caractéristique du vin : Jeune, le bourgogne rouge est pourpre ; plus âgé, il se pare d’un rubis plus profond qui va jusqu’à la cerise intense, la violine. En général, la robe est égayée de reflets brillants, bien vifs. La couleur classique est d’un rouge franc, un peu foncé. Le rosé est rose bonbon assez intense. Pour les blancs, une couleur limpide et cristalline, d’un léger jaune doré à reflets verts. En nez, le bourgogne rouge s’ouvre souvent sur une corbeille de fruits rouges et noirs (fraise, framboise, groseille, cerise d’un côté, mûre myrtille et cassis de l’autre), mais peut évoluer sur le fruit cuit (pruneau) et même le fruit confit. Les nuances épicées (poivrées) et réglissées ne sont pas rares, de même que celles évoquant l’animal, la mousse, le sous-bois, le champignon et, avec l’âge, le cuir. Les rosés rappellent la fraise des bois, la groseille et les fruits exotiques. Les arômes du bourgogne blanc sont ceux du chardonnay : fleurs blanches, aubépine, citronnelle et fougère, champignon (mousseron, rosé-des-prés), amande et noisette, épices, beurre, toast pas trop grillé, miel parfois. En bouche, un bon bourgogne rouge est un vin vivant, structuré et plein de passion. Il est souple et rond. Les tanins et le fruit doivent tenir longtemps un dialogue. Après quatre ou cinq ans de garde, le vin révèle du volume, de la chair; il est vineux et présente un honnête potentiel de garde, sans aller au-delà des huit à dix ans. Néanmoins, un bourgogne peut être radieux quinze ans plus tard. Les rosés sont vifs et fruités. Les blancs sont amples sans être pesants, fins sans être légers, aromatiques et fruités, peu charpentés, mais présentant une bonne persistance quand la bouteille est de qualité.

Accords : pour les vins rouge, excellent accord sur viande rouge (pavé de charolais, entrecôte forestière), canard au poivre vert, gibier, andouillette, fromages (époisses, soumaintrain, camembert). Pour les vins rosés. , salade tiède de rougets. Pour les vins blancs, une tourte chaude, poisson fin, crustacés, volaille et viande blanche.

Les rouges

Les blancs

Caviste Vin bio et Nature à Lons le Saunier