AOC Côtes du Jura

En Franche-Comté, le vignoble s’étend d’ouest en est entre la plaine bressane et le premier plateau du Jura et, du nord au sud, de Salins-les-Bains à Saint-Amour, sur un terroir de coteaux situés entre 220 et 380 m d’altitude. C’est la gamme complète des vins jurassiens que l’on trouve sous l’appellation côtes-du-jura : blancs, rosés, rouges, vins jaunes, vins de paille. En termes de volume produit, les blancs dominent nettement. Ils sont issus du chardonnay, de l’assemblage de chardonnay et de savagnin ou plus rarement du savagnin pur, ce dernier étant généralement réservé à l’élaboration du vin jaune.

Potentiel de garde : Blanc sec : 3 ans.Rouge : 3 à 5 ans.Rosé : à boire jeune.Vin jaune : 50 ans.Vin de paille : plus de 10 ans.

Cépages principaux : Chardonnay, Heida, Naturé, Paien, Pinot noir, Poulsard,  Savagnin, Trousseau

Caractéristiques des vins : La robe cerise à reflets violacés dans les rouges jeunes évoluent vers des notes orangées typiques de leurs cépages jurassiens. Les vins blancs jeunes ont une robe jaune pâle, tandis que les vins d’assemblage chardonnay-savagnin prennent une teinte dorée. Le vin jaune est or rayonnant?; l’œil est très typé pour le savagnin. La robe du vin de paille a la séduction des blés d’or paille. En phase olfactive, pour les vins rouges, un panier de fruits rouges et de cassis se manifeste. Dans leur jeunesse, les vins blancs de chardonnay sont frais et floraux. Au contact du fût, miel, noisette et amande grillée viennent compléter les notes florales. Dans les vins à maturité, le savagnin apporte souvent une touche aromatique supplémentaire. Dans le vin jaune, la noix et l’abricot sec sont les grandes dominantes d’une palette par ailleurs épicée. Le vin de paille révèle des parfums de fruits exotiques associés aux fruits secs. En bouche le vin rouge est tannique et aromatique au palais. Fruitée et plutôt vive dans des vins de chardonnay jeunes, la bouche se fait plus ronde et plus étonnante, souvent sur fond de noix et d’amande, dans les vins de savagnin. Ce caractère « typé » est d’autant plus marqué que la proportion de savagnin est importante. Le vin jaune, riche, est doté d’une belle structure. La bouche est d’emblée conquise par les arômes exquis du vin jaune mais demande de longues années de garde pour se développer. Le vin de paille a une bouche ronde et équilibrée entre le sucre et l’alcool. Il associe les notes de coing et d’abricot, et peut s’achever sur des notes de cire.

Vins à consulter

Caviste Vin bio et Nature à Lons le Saunier