Un cépage, un jour…

Le Savagnin

Synonymies : Savagnin jaune, savagnin blanc, savagnin vert, sauvagnin, sauvagnien, sauvanon (Arbois), sauvoignin (Salins), savoignin, sauvagnun, sauvagneux, naturé, feuille ronde (Arbois et Poligny), natura blanc, vert et jaune dans le Jura, sauvagnin dans le Doubs, gentil blanc, naturel à Arbois, fromenteau, fromenté, fourmenteau, fromenté blanc par analogie à la couleur du blé, bon blanc à Besançon, blanc brun à Salins, viclair dans le Doubs, blanc court, millegran, servoyen blanc, servoignier dans l’Avallonnais, svénié dans l’Aube, vigne blanche ou vigne du Maréchal à Bouix (Côte d’Or) en souvenir du Maréchal Marmont qui l’aurait rapporté de Hongrie ; traminer, edler weiss, weisskloevner, weissedler, gelbedler, noble vert, edel traube (noble grappe), weiss frenschen en Alsace ; dreimanner, marzimmer, frentsch, tokayer, weisser traminer, dreipfeenningholz, christkinlestraube, kleiner traminer, frankisch, kleinbraun, fleischweiner en Allemagne ; nurnberger en Syrie ; malvoisie au Tyrol, forment en Hongrie ; païen dans le Valais, heida ou aidant dans le Haut-Valais suisse, heidenwein.

Cépage de cuve blanc, cultivé en France, en Suisse et en Autriche

Le Savagnin serait originaire de la ville de Tramin dans le Tyrol Italien et se serait répandu en Suisse et en Allemagne (Palatinat, Wurtemberg) avant de gagner l’Europe centrale et la France (plus particulièrement la Franche-Comté). Il a été classé recommandé dans l’Aube, le Doubs et le Jura.

En France, la culture du savagnin est en progression, avec une présence quasi exclusive dans le Jura. En Italie, il se rencontre un peu dans le Frioul et la Vallée de l’Adige. Il reste cultivé en Autriche mais a disparu d’Allemagne au profit du gewurztraminer. En Suisse, dans le Valais, la culture du païen s’étende de Rarogne à Visperterminen, vignoble qui culmine à 1000 mètres d’altitude, soumis régulièrement au foehn qui permet la maturation du raisin à cette altitude.

Dans le Jura, le savagnin est à l’origine du célèbre vin jaune du Jura (notamment le Château Chalon), vin qui se conserve longtemps et dont les arômes et la minéralisé n’est pas sans rappeler celui du Jerez. Il produit de bons vins de garde, généreux, au parfum agréable.

(cf. Dictionnaire Encyclopédique des Cépages, Pierre Gallet, 2000)