Les préparats et la biodynamie : Le compost de bouse

Mis au point par l’allemande Maria Thun, le compost de bouse est le troisième préparat incontournable en viticulture biodynamique. Il favorise la restructuration rapide des sols en activant la décomposition des végétaux et des matières organiques, permettant ainsi la formation d’une riche vie microbienne qui participe au développement du complexe argilo-humique du sol.
D’autres préparations biodynamiques sont élaborées à partir d’achillée millefeuille, de camomille, d’ortie, d’écorce de chêne, de pissenlit ou de valériane officinale afin d’améliorer l’action du compost, lequel, par le biais de fermentations, se transforme en un humus enrichi en divers éléments tels que calcaire, phosphore, etc.